radiosJacques-Bernard Magner attire l'attention de M. le ministre de la culture sur la très difficile situation des radios indépendantes qui assurent actuellement leurs missions d'information et de maintien de lien social. Leurs audiences augmentent mais leurs recettes, issues uniquement de la publicité, se sont effondrées.

Dans ces conditions, l'accompagnement par l'État des radios indépendantes après la crise apparaît indispensable : mise en place d'un crédit d'impôt pour les annonceurs au titre des dépenses de communication, mise en place d'un crédit d'impôt « diffusion hertzienne broadcast » de vingt-quatre mois, mise en place d'une aide au déploiement du DAB +, annulation des charges pour les entreprises du secteur radiophonique. Il lui demande quelles suites il entend réserver à ces propositions.